L’allaitement maternel à domicile, ses difficultés et le rôle du pédiatre

Le nourrisson n’a que des besoins

Le nourrisson n’a que des besoins et il est seul à les connaître. Dès la naissance et à tous points de vue, il manifeste son individualité. Disons‑le tout de suite, bébé ne pleure pas uniquement pour manger. Mais aussi, il ne pleure jamais pour rien et, en tous les cas, nullement « par caprice ». Il est présomptueux de faire le tri de ses cris et de vouloir décider pour lui de ce qui, par essence, devrait lui être acquis. Nous essayerons de découvrir comment écouter et décrypter ses appels, puis comment y répondre.
En ce qui concerne l’alimentation, appétit de moineau ou appétit d’ogre existent. Il ne faut donc pas le forcer, entre autres, à suivre le « programme pré-établi » que constituent les instructions sur les boîtes de lait (celles-ci n’ont qu’une valeur indicative), ou lui imposer des limites horaires coercitives quand il est nourri au sein.
Le bébé ne boit pas pour faire plaisir. Quand il a faim, il mangerait les barreaux de son lit; par contre, quand il est repu, il pince les lèvres devant la tétine ou le mamelon, il prend même parfois une expression de profond dégoût et, si on insiste, il pousse des cris de révolte. Donner à manger ne se limite pas uniquement à fournir des calories: c’est un moment privilégié de communication dont il serait dommage de ne pas profiter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s