Quelques conseils

Dès que bébé se met à « rouler des yeux » et à bouger les bras, il est probable qu’il se réveille de faim. Ne tardez pas à le prendre : entre le moment où il commence à avoir faim et où « c’est trop tard » vous n’avez pas plus de 5 minutes. Même si c’est bien malgré vous que vous l’avez fait attendre, il peut s’énerver à un point tel, qu’une fois mis au sein il fasse mine de ne pas en vouloir. Pour le faire boire, il vous faudra faire preuve de patience et lui parler avec douceur…

Le fait que bébé soit impatient ne doit pas vous empêcher de vous installer correctement. Et ce n’est pas simple. Même quand vous croyez l’être, vous découvrirez de temps à autre que vous ne l’étiez pas ! Un symptôme caractéristique de mauvais positionnement à répétition: l’apparition de douleurs dorsales.

Vous poserez la tête de bébé dans le creux du bras fléchi du côté du sein nourricier. Vous prendrez garde de n’exercer aucune pression à l’arrière de son crâne : vous l’inciteriez à rejeter sa tête vers l’arrière…

Une bonne manière d’aider bébé à se positionner correctement au sein est d’appuyer la paume de votre main libre dans le haut de son dos (entre les omoplates) tout en appliquant le pouce et l’index de la même main de part et d’autre de son occiput.

Veillez à ce que sa bouche soit à la perpendiculaire du mamelon et que la lèvre inférieure soit éversée. Une majorité de maman ont tendance à mettre le bébé trop haut si bien qu’en fin de tétée leurs mamelons pointent vers le haut !

Un mauvais positionnement a deux inconvénients majeurs, celui de voir bébé boire inefficacement et celui risque de vous faire mal…

Si vous le placez vraiment trop haut par rapport au mamelon, il ne peut, pour s’adapter, que fléchir la tête, enfoncer son nez dans votre sein et boire en apnée, ce qui lui est impossible…

A tout prendre, mieux vaut le placer un peu trop bas : il lui suffit alors d’incliner la tête vers l’arrière pour s’arrimer idéalement au sein que vous lui présentez.

Si en cours de tétée, bébé déglutit bruyamment et se jette en arrière par intermittences, c’est que le flux d’éjection de votre lait est trop puissant et qu’il s’étrangle… Dans ce cas, du lait lui coule de la bouche !

Si, en cours de tétée, vous n’entendez aucun bruit de déglutition et que bébé se jette en arrière et s’énerve, c’est que le débit est insuffisant. Ce ne veut pas dire qu’il n’y a pas de lait !

Si les tétées se raccourcissent tout en se rapprochant, ou si, à l’inverse, les tétées se raccourcissent et s’espacent de plus en plus, il y a peut-être une baisse de lait. Vous y penserez surtout si les couches sont de plus en plus souvent sèches et sans selles, et que bébé dort vraiment beaucoup… Un bébé qui ne mange pas assez, se plisse, redevient jaune (ictérique), et présente un gonflement mamaire.

Pendant la période dite des pleurs, que nous analyserons plus loin et qui caractérise les soirées des trois premiers mois, l’enfant peut rester « des heures » au sein. Entre 18h et 22h, il tète par intermittence, il n’accepte pas d’être remis au lit. Certaines mères ont l’impression d’être, à ce moment, une véritable sucette pour l’enfant! On peut affirmer que le risque d’apparition de crevasses est extrêmement faible après la première semaine d’allaitement et ce, même quand les mises au sein sont relativement prolongées.

Les besoins nutritifs de bébé, tout comme le développement psychomoteur, n’évoluent pas de façon linéaire mais par bonds successifs: ceux-ci se produisent le plus souvent de façon inopinée. Mais si pour l’enfant au biberon, il suffit, le moment venu, d’ajouter les mesures supplémentaires requises, pour l’enfant allaité par sa mère, l’adaptation se fera nécessairement au prix d’une augmentation des mises au sein. Dans ce dernier cas, la période d’ajustement de l’offre à la demande risque d’être interprétée à tort comme l’expression d’une diminution dans la production du lait maternel.

Au cours du deuxième mois, l’apparition du sourire et des premiers gazouillis, les yeux dans les yeux, surtout au lever du matin mais aussi après les repas, est une gratification très attendue par les mamans. Plus d’une perçoivent ces moment‑là comme la première récompense aux efforts consentis et expriment rétrospectivement la frustration ressentie jusqu’alors quand bébé s’endormait sitôt repu.

Dès le troisième mois, bébé se laisse facilement distraire par le mouvement autour de lui; ainsi, en cours de repas, il peut se détacher fréquemment du sein pour y revenir quelques instants après, curiosité satisfaite.

Que puis-je manger quand je donne le sein?

Comment comprendre quand mon bébé a faim?

Combien mon bébé doit-il boire par repas?

Combien de temps prend un repas au sein?

Bébé peut-il boire trop?

Combien de repas par jour?

Bébé a-t-il besoin d’une sucette?

Bébé peut-il boire de l’eau?

Faut-il donner des vitamines? Et lesquelles?

Quand bébé passera-t-il la nuit?

Comment programmer le sevrage?

Mon bébé hoquette

Mon bébé régurgite

Mon bébé vomit

Mon bébé a des crampes

Je pense que mon enfant a des coliques, surtout le soir et parfois le matin…

Combien de fois doit-il aller à la selle par jour?

Mon bébé est constipé

Mon bébé a des selles vertes

Mon bébé a de la diarrhée